Le travail d’attention est un aspect crucial de la méditation et de la gestion de nos pensées.

une étudiante adulte regarde son pc devant une fenêtre. Une pyramide est visible et un couché de soleil, par la fenêtre.
 @Lexica art

Pour comprendre l’attention, nous devons comprendre la marche.

Qu’est ce que la marche ? « On bascule d’un état debout, vers le moment où l’on tombe vers l’avant. Puis, par secours, on projette la jambe qui alors rétablit l’équilibre. L’équilibre retrouvé, on bascule à nouveau ». Le marathon, est en fait constamment cette procédure qui se répète de manière volontaire. Juste pour cette procédure. Et c’est un travail de l’esprit et pas que seulement du corps. On pourrait dire que le marathon est un exercice similaire à la méditation, mais sur les muscles et la respiration. Sauf que la méditation se fait sur les neurones qui exercent l’attention, et la respiration.

Processus de la méditation.

Lorsque nous entrons en méditation, notre cerveau se met en alerte et engage différents « modules » ou « ensemble de neurones » pour se concentrer sur la tâche à accomplir. Cependant, il est facilement distrait par d’autres stimuli, comme des événements émotionnels.

Un marathon 

La méditation est donc un marathon de l’attention, car il faut constamment maintenir sa concentration sur la tâche en cours.

Pour y parvenir, il est nécessaire de « réengager » les neurones qui ont été sollicités par la distraction, à chaque fois, pour retrouver la focalisation sur la tâche initiale. Cela peut sembler facile, mais en réalité, c’est un travail difficile qui nécessite de la pratique et de la patience.

Attention limitée

L’une des principales raisons pour lesquelles, il est si difficile de maintenir notre attention sur une tâche est que nous avons une attention limitée dans le temps. Sur une journée, notre effort pour avoir une attention optimale est souvent de 2 heures sans entrainement. Ce qui veut dire que nous pouvons faire un travail intense, mais notre attention est optimale seulement pendant ses heures. Et chacun à une qualité d’attention différente.

De plus, nous sommes constamment distraits par des événements émotionnels qui peuvent facilement nous détourner de notre objectif. Ces forces naturelles, comme le sexe, les éléments psychologiques, les effets de la violence, ont tous des liens avec la survie de notre espèce. Et donc peuvent nous influencer très facilement, sans que l’on s’en rendent compte.

La méditation est un entrainement.

Il est donc important de comprendre que le travail d’attention est un processus continu dans la méditation. Et de ce fait, la méditation est un excellent moyen de développer cette capacité. En pratiquant la méditation régulièrement, nous pouvons apprendre à inhiber les neurones engagés par la distraction et à réengager ceux qui ont été sollicités par la tâche méditative. C’est cet effort, qui se fait en continu durant la méditation.

Cela sous entend aussi, que la distraction est un phénomène normal durant ce processus. Etre confronté à l’évasion de votre esprit, ne doit pas vous bloquer, ni nous culpabiliser. C’est le manque de difficulté qui serait anormal. Imaginez, la distraction comme votre piste de course d’obstacles personnel. Il faut juste connaitre les obstacles, et les surmonter. Et chaque obstacle, est différent, et prend du temps à le comprendre. A la longue avec l’entrainement, vous connaissez ce terrain comme vous-même. Vous avez de mois en moins de problèmes, à le parcourir. Et comme le coureur, vous pouvez alors faire de plus longues distances, et être plus endurant.

Conclusion 

En conclusion, le travail d’attention est un aspect crucial de la méditation et de la gestion de nos pensées. Il peut être difficile de maintenir notre focalisation sur une tâche en raison de notre attention limitée dans le temps et de notre tendance à être distraits par des événements émotionnels. Cependant, en pratiquant la méditation régulièrement, nous pouvons développer notre capacité à inhiber les neurones engagés par la distraction et à réengager ceux qui ont été sollicités par la tâche initiale, ce qui nous permet de mieux gérer nos pensées et de nous concentrer sur l’instant présent.


EXERCICES:

Le parallèle entre la marche, le marathon et la méditation offre une perspective fascinante sur l’attention et sa gestion. Pour explorer ces concepts de manière ludique et approfondie, je propose une activité en deux parties qui vous permettra d’expérimenter et de réfléchir à la gestion de l’attention dans le contexte de la méditation et de l’effort physique.

Partie 1: Simulation de Marathon de l’Attention

Objectif: Comprendre l’effort et la discipline nécessaires pour maintenir l’attention sur une tâche, similaire à un marathon.

Matériel nécessaire: Chronomètre, carnet de notes, un espace tranquille.

Instructions:

  1. Préparation: Choisissez une tâche qui requiert de l’attention, mais qui est souvent interrompue par des distractions (ex: lire, écrire, dessiner).
  2. Défi d’attention: Réglez un chronomètre pour une durée de 20 minutes. Commencez votre tâche en essayant de maintenir une attention ininterrompue.
  3. Enregistrement des distractions: Chaque fois que vous vous surprenez à être distrait(e) (par une pensée, un bruit, etc.), notez-le brièvement dans votre carnet et essayez de réorienter immédiatement votre attention sur la tâche.
  4. Réflexion: Après les 20 minutes, réfléchissez et notez combien de fois vous avez été distrait(e) et quel type de distractions étaient les plus courantes.

Débriefing: Pensez à la manière dont les distractions affectent la qualité de l’attention que vous pouvez maintenir. Quelles stratégies pourriez-vous développer pour améliorer votre capacité à rester concentré(e)?

Partie 2: Méditation Guidée – Parcours d’Obstacles de l’Esprit

Objectif: Expérimenter avec la méditation comme moyen de développer l’attention et de gérer les distractions.

Matériel nécessaire: Un espace calme, une application de méditation ou un guide audio (si désiré).

Instructions:

  1. Préparation: Trouvez un endroit confortable et calme où vous pouvez vous asseoir ou vous allonger sans être dérangé(e).
  2. Méditation: Engagez-vous dans une session de méditation de 20 minutes, en utilisant une application ou un guide si nécessaire. Concentrez-vous sur votre respiration ou sur un mantra.
  3. Gestion des distractions: À chaque fois que votre esprit s’évade, reconnaissez la distraction sans jugement et ramenez doucement votre attention sur votre objet de méditation (respiration, mantra).
  4. Réflexion: Après la méditation, prenez un moment pour noter vos observations. Combien de fois avez-vous été distrait(e)? Quelles pensées ou sensations ont émergé? Comment avez-vous géré le retour à la focalisation?

Débriefing: Comparez cette expérience avec la simulation de marathon de l’attention. Qu’avez-vous appris sur votre capacité à gérer l’attention et les distractions? Comment ces compétences peuvent-elles être appliquées dans d’autres domaines de votre vie?

Ces activités vous aideront à mieux comprendre les mécanismes de l’attention et à développer des stratégies pour améliorer votre concentration et votre présence d’esprit, que ce soit dans la méditation, le travail, ou d’autres activités nécessitant une attention soutenue.

Publications similaires