Les compétences comportementales sont importantes pour le métier de coach.

Les « hard skills » sont des compétences techniques et des connaissances spécifiques que tout coach doit avoir acquises au cours de notre formation et de notre carrière. Elles peuvent être très variées.

Hard skills ou soft skills ?

La particularité, ici pour les coachs scolaires, ce sont des soft skills selon l’usage commun. Mais, nous utilisons le mot « dur » dans le sens « essentiel » parce que ces compétences sont les piliers de l’exercice de notre métier. C’est-à-dire que ce sont bien des soft skills, mais elles sont tellement importantes que si nous ne les avons pas, nous ne pouvons pas l’exercer. Alors, qui sont-elles ?

Autonomie

Nous encourageons les élèves à développer des capacités d’autodiscipline pour rester organisés et concentrés. Nous leur donnons des outils pour apprendre de leurs erreurs et mettre en place des stratégies pour éviter de les reproduire à l’avenir. En prenant en compte leurs erreurs et en les utilisant pour améliorer leur apprentissage, les élèves peuvent développer une confiance en leurs capacités à apprendre et à grandir.

Confiance

Nous, les coachs scolaires, pouvons aider les étudiants à gagner leur confiance en leur capacité à atteindre leurs objectifs et leurs ambitions en leur fournissant des conseils et des encouragements pour surmonter les difficultés. Nous prônons laisser à l’étudiant la liberté de choisir ce qui lui convient, car ce n’est pas en imposant un conseil que la confiance est gagnée, mais bien en lui assume la responsabilité du choix.

Écoute active

L’une des compétences les plus importantes est l’écoute active. Cela signifie que nous, en tant que coachs, devons être en mesure de nous concentrer et de fournir une attention soutenue à ce que notre client dit et ressent. L’écoute active est une forme d’empathie qui nous permet de nous mettre à la place de notre client pour mieux comprendre les problèmes et les besoins. En tant que coachs, nous devons être en mesure de créer un espace sûr et sans jugement pour notre client afin qu’il puisse se sentir à l’aise et en confiance lorsqu’il partage son expérience.

Éthique

Les compétences comportementales d’éthique sont importantes pour tous les coachs qui travaillent avec un étudiant. Un bon coach doit savoir écouter et comprendre son étudiant. Il doit également être capable de lui fournir un cadre approprié pour le soutenir et encourager sa croissance personnelle, mais aussi apprendre la responsabilité. En aidant son étudiant à développer des compétences en matière de communication, de collaboration et de prise de décisions, un coach peut aider son étudiant à atteindre ses objectifs.

Prise de conscience

La prise de conscience est une des choses les plus importantes que nous, en tant que coachs, allons apprendre à notre étudiant. Ce type de pratique aide à offrir une meilleure compréhension de soi et du monde qui nous entoure. La prise de conscience nous permet d’être plus lucides et conscients de nos pensées, émotions et actions. Cela nous aide à mieux comprendre nos motivations, nos valeurs et nos croyances. Une fois que cette pratique est acquise, l’étudiant peut alors se sentir plus motivé et confiant pour prendre des décisions éclairées et mener à bien ses projets.

Respect des objectifs

« L’objectif » en coaching est un processus de développement personnel qui permet aux individus de se fixer des objectifs clairs et spécifiques, de définir des stratégies pour atteindre ces objectifs et de les suivre pour s’assurer qu’ils sont atteints. C’est aussi une méthode très efficace pour améliorer ses compétences, développer ses aptitudes et découvrir ses vraies passions. C’est un véritable moteur de développement personnel et de maturité. Il est donc important de respecter les envies et surtout les besoins de la personne. Les objectifs en coaching peuvent être à court, moyen ou long terme. Il est important que les objectifs soient SMART (spécifiques, mesurables, réalisables, réalistes et datés).

Sécurité

La sécurité est un paramètre essentiel pour que l’étudiant puisse se sentir à l’aise en la présence de son coach. Pour cela, il est important que les choses soient claires entre les deux parties. Le coach doit créer un environnement où l’étudiant se sent à l’aise et en sécurité. Cela implique également de ne pas laisser de non-dits et d’éviter toute forme de manipulation. La sécurité est le fondement de toute bonne relation coach-étudiant, et il est essentiel de la conserver pour pouvoir travailler efficacement ensemble.

Pour conclure

Nous, les coachs travaillant avec un étudiant, devons tenir compte des éléments suivants : autonomie, confiance, écoute active, éthique, pleine conscience, prise de conscience, respect des objectifs et sécurité. Ces valeurs sont essentielles à l’atteinte des objectifs fixés et à la satisfaction de l’étudiant. Elles permettent de créer un environnement propice au développement personnel et à l’apprentissage.

Photo: dall-e

 

Publications similaires