La différence entre l’oubli intentionnel et la volonté de vivre la méditation

Dans le monde de la philosophie, de la méditation, il existe une distinction entre l’oubli intentionnel et la volonté de vivre la méditation au présent. Ces deux approches ont des objectifs et des approches différentes. Il faut comprendre les deux, pour développer une pratique méditative équilibrée et enrichissante. Dans cet article, nous explorerons les différences entre l’oubli et la méditation, en mettant l’accent sur l’objectif et l’approche.

L’oubli voulu : une évasion temporaire de la réalité

L’oubli intentionnel se réfère souvent à une volonté de supprimer ou d’ignorer de préférence certains souvenirs, pensées ou préoccupations. Nous avons ce désir, surtout par rapport au passé douloureux ou à l’anticipation anxieuse de l’avenir. Cette approche peut être une stratégie pour éviter momentanément la détresse émotionnelle. Mais elle ne résout généralement pas les problèmes sous-jacents, en plus du questionnement par rapport au moyen d’y arriver. Lorsque nous cherchons à oublier, nous essayons d’échapper à la réalité en ignorant ou en refoulant les pensées et les émotions qui nous dérangent. Cela peut sembler être une solution rapide pour se sentir mieux à court terme. Mais n’ignorons pas que cela ne résout pas les problèmes profonds qui peuvent être à l’origine de ces pensées et de ces émotions.

Comment pourrait-on atteindre l’oubli intentionnel ?

  1. Ne pas renforcer les souvenirs : c’est lorsque nous ne nous remémorons pas constamment un événement ou une information que nous souhaiterions oublier. Or, plus nous y pensons, plus nous renforçons le souvenir.
  2. Distraction : quand notre esprit se noie dans d’autres activités, passe-temps ou corvées pour vous détourner des souvenirs non souhaités.
  3. Exercice physique : L’exercice régulier peut améliorer notre humeur et diminuer le stress, ce qui peut contribuer à atténuer les souvenirs intempestifs.
  4. Changement de perspective : Nous pouvons tenter de voir les souvenirs sous un autre angle ou d’adopter un point de vue différent qui peut contribuer à diminuer leur impact émotionnel.
  5. L’évitement des déclencheurs : En identifiant les facteurs qui nous rappellent les souvenirs non désirés, et par la suite, nous essayons de les éviter autant que possible.

Tous ses moyens sont accessibles, mais demandent beaucoup d’énergie, de vigilance.

Il y en a d’autres, comme la relaxation, la thérapie, la méditation, l’exercice physique. Mais, ces moyens ne sont pas des oublis, mais des aides pour s’adapter à la réalité, et ouvrir un avenir de renouveau. Nous ne parlons pas des autres moyens (alcools, drogues, violences et adrénaline) qui sont destructeurs. Car ils sont des oublis temporaires, avec la construction d’un avenir sombre.

La volonté de vivre la méditation : l’engagement avec la réalité

La méditation implique de se concentrer intentionnellement sur l’instant présent sans chercher à échapper aux pensées ou aux souvenirs. Au lieu d’essayer d’oublier ou de fuir, la méditation nous apprend à être conscients de ce qui se passe ici et maintenant. Cela implique nos pensées, nos émotions ou les sensations dans notre corps. La méditation est une approche de la pleine conscience. Elle vise à développer une relation plus saine avec notre expérience actuelle, y compris avec les pensées et les émotions. Elles ne sont pas maîtrisables, elles peuvent surgir. Au lieu de les ignorer ou de les refouler, nous apprenons à les observer sans jugement et à les accepter telles qu’elles sont. Cela permet de développer une meilleure compréhension de soi et une plus grande capacité à faire face aux défis de la vie.

Les bénéfices de la méditation au présent par rapport à l’oubli

En choisissant la méditation au présent, nous pouvons bénéficier de nombreux avantages pour notre bien-être mental et émotionnel. Voici quelques-uns des principaux avantages de la méditation au présent :

1. Développement de la pleine conscience

La méditation nous aide à développer une conscience de nous-mêmes et de notre environnement. Nous apprenons à être plus attentifs et présents. Cela peut améliorer notre capacité à nous concentrer et à nous engager dans nos activités quotidiennes.

2. Gestion du stress

En nous engageant pleinement, nous pouvons mieux comprendre les causes du stress et apprendre à y faire face de manière plus constructive. La méditation nous permet de cultiver une plus grande résilience et de trouver des stratégies efficaces pour gérer le stress.

3. Amélioration de la santé mentale

La méditation a été associée à une réduction de l’anxiété, de la dépression et des troubles du sommeil. En développant une relation plus saine avec nos pensées et nos émotions, nous améliorerons notre bien-être mental global.

4. Renforcement des relations

En étant pleinement présents dans nos interactions avec les autres, nous développons des relations plus authentiques et significatives. La méditation au présent favorise l’empathie et la compassion, ce qui peut renforcer les liens avec les autres.

Conclusion

En somme, l’oubli voulu est une tentative d’évasion de la réalité. Tandis que la méditation encourage à s’engager dans la réalité du moment présent. Même si cela implique d’observer et de faire face à des pensées et des émotions difficiles. La méditation au présent offre de nombreux avantages pour le bien-être mental et émotionnel. Elle favorise la pleine conscience, la gestion du stress, l’amélioration de la santé mentale et le renforcement des relations. En choisissant la méditation au présent, vous pouvez développer une pratique méditative équilibrée et enrichissante. Elle vous aide à cultiver une vie plus consciente et épanouissante.

Photo : @lexica-art

Publications similaires